Arbre de l'année 2019
Le palmarès des plus beaux arbres du patrimoine français dévoilé
Le palmarès des plus beaux arbres du patrimoine français dévoilé
Le magazine Terre Sauvage et l’Office national des forêts ont dévoilé le palmarès de la 9e édition du concours de “l’Arbre de l’année”. Le jury a cette fois-ci décidé de sacrer le chêne de Tombeboeuf, un arbre majestueux âgé de 250 à 300 ans dans le Lot-et-Garonne.

Si un enfant se mettait à dessiner un arbre c’est probablement à ce chêne qu’il ressemblerait. Un tronc solide et majestueux, des branches tentaculaires et une couronne aussi fournie que verdoyante. Ce n’est pas pour rien que ce spécimen situé dans la commune de Tombeboeuf en Nouvelle-Aquitaine a hérité du surnom de chêne idéal. Mais il peut désormais se targuer d’un nouveau titre : celui d’Arbre de l’année.
D’après les estimations, le lauréat qui culmine à 25 mètres de haut pour une circonférence de 6,3 mètres, serait ainsi âgé de 250 à 300 ans.

Arbre de l'Année

Cette année, le jury a décidé de remettre un troisième prix coup de coeur à un arbre, ou plutôt des arbres, qui ne l’ont pas laissé indifférent : un ensemble de sept platanes situés dans un parc privé au sein de la commune d’Augy en Bourgogne-Franche-Comté. Des spécimens dont l’apparence et les mensurations valent là encore le détour.

Le plus grand d’entre eux s’étend jusqu’à 30 mètres de haut pour une circonférence de 6,5 mètres et une envergure de 2.000 mètres carrés. Son âge est estimé à 300 ans. Autant de critères qui ont encouragé les propriétaires des lieux à présenter la candidature des platanes au concours. “Je suis extrêmement touchée”, a confié la propriétaire, remerciant les soutiens locaux qu’elle a reçus.

Pour l’association A.R.B.R.E.S qui célèbre cette année ses 25 ans, cette initiative ne vise pas simplement à valoriser les spécimens exceptionnels de France. De même que les labels d’Arbre Remarquable qu’elle attribue régulièrement, cette compétition aide également à encourager l’engagement et les efforts en faveur de protection des végétaux, a indiqué Sophie Barré, vice-présidente d’A.R.B.R.E.S.
En avril 2019, cette même association a d’ailleurs dévoilé à l’Assemblée nationale une déclaration des droits de l’arbre. Le texte est divisé en cinq articles décrivant celui-ci comme “un être vivant sensible” qui doit “être respecté en tant que tel”. A travers cette déclaration, l’équipe d’A.R.B.R.E.S espère faire prendre conscience du rôle déterminant des arbres et modifier la législation qui les concerne au niveau national.

Pour vous tenir informer d’actualités sur le bois, le surcyclage, et plus encore, abonnez-vous à notre newsletter 👉 http://bit.ly/newsblg

Par Emeline Férard
Source: Geo.fr
Pour en savoir plus : https://www.geo.fr/environnement/arbre-de-lannee-2019-le-palmares-des-plus-beaux-arbres-du-patrimoine-francais-devoile-199587